Si vous demandez à un "psy" qu'il vous donne une méthode pour résoudre vos problèmes sans son aide en dehors des séances, il vous répondra certainement qu'il n'existe pas de méthode toute faite pour réfléchir par vous-même. Il rajoutera sans doute que votre psychothérapie, à son terme, vous permettra justement d'être autonome dans votre réflexion. Mais en attendant, chacun doit se débrouiller comme il peut pour faire face à ses difficultés entre chaque séance avec son "psy"....

C'est bien dommage. Et moi ça me pose problème... Alors je tente aujourd'hui de produire cette méthode pour résoudre tout type de problème, ou en tous cas améliorer sa situation, en étant le plus autonome possible.

C'est un objectif peut-être ambitieux que certains décriront éventuellement comme inutile, contre-productif, voire même dangereux le cas échéant. Alors je rajoute par prudence que je décline toute responsabilité dans l'utilisation de cette méthode. Chacun l'utilisera donc à ses risques et périls, sachant que je suis intimement convaincu que chacun pourra surtout l'utiliser à son avantage.

En outre, cette série d'article vient actualiser, compléter et détailler un article plus ancien : "Comment résoudre un problème ? 9 questions clefs à se poser...".

Point de départ de la méthode : Vous ressentez un problème, une difficulté, un malaise, un besoin, une envie, une souffrance, une peur, quelque chose qui vous manque,...

Première chose à faire : Vous débloquez votre respiration.

Vous respirez à fond par le nez, la bouche, le ventre, le thorax, ce que vous voulez, mais en tous cas vous respirez profondément. Attention tout de même à ne pas forcer. Quand vous êtes rempli d'air dans votre ventre et votre thorax, ou quand vous en êtes vidés complètement, c'est bon, pas la peine d'insister au point de vous faire mal en forçant.

Le but c'est de laisser à nouveau circuler l'air le plus possible (sans forcer, sans se faire mal) ; ce qui va ré-oxygéner les cellules de l'ensemble de votre cerveau. Mais le plus important, c'est que cela va réoxygèner les cellules de votre cervau cortical, le siège de vos raisonnement.

Explication :

Lorsque vous ressentez un problème, vous ressentez en fait une émotion désagréable qui s'est développée dans votre cerveau limbique, le siège de vos émotions. Et généralement, cette émotion désagréable a bloqué peu ou prou votre respiration à votre insu. En conséquence, l'ensemble de votre cerveau manque d'oxygène, et votre cervau cortical (des raisonnements) devient moins apte à réfléchir, à raisonner, afin de résoudre le problème ressenti. Le problème peut alors prendre de l'ampleur en même temps que l'émotion désagréable correspondante. D'une légère souffrance initiale, l'émotion désagréable peut éventuellement se transformer dans le pire des cas en une peur panique, qui vous fais perdre absolument tous vos moyens physiques et mentaux.

Mais attention, il n'est pas question de rejeter tout le processus émotionnel en bloc. La tentation est grande de jeter le bébé avec l'eau du bain, mais on a bel et bien besoin de nos émotions pour survivre et vivre pleinement. Je conseille simplement aujourd'hui de ne pas nous laisser prendre par nos émotions.

Parenthèse mystique et religieuse : certains prétendent qu'il faut dominer nos démons (nos émotions), tel l'Ange Gabriel qui tient le dragon en respect grâce à son épée (son raisonnement)

En résumé, en cas de problème, il est important que notre cerveau cortical du raisonnement ne se fasse pas "bouffer" par notre cerveau limbique des émotions. Notre cerveau cortical doit garder la main. Et pour cela, il faut commencer par respirer à fond. C'est la première étape de la méthode de résolution de problème en autonomie.

Résumé formulé autrement : Pour débloquer un problème, commencez par débloquer votre respiration. Cela ré-oxygénera votre cerveau cortical (du raisonnement) qui a été bloqué par votre cerveau limbique (des émotions). Votre cerveau cortical reprendra alors le dessus en modèrant vos émotions. Cela vous permettra ensuite de chercher une solution dans de bonnes conditions de cerveaux équilibrés.

conseil@marc-vachon.com

marc.vachon@extend-management.com