A partir de là, nous avons immédiatement été pris en mains par des membres de l'église.

Visionnage d'une vidéo d'introduction à la Scientologie pour ma collaboratrice ; et "Test de Stress Spirituel" pour moi.

Ce test a consisté à me faire tenir dans chaque main deux tubes métalliques reliés à un petit appareil électrique affichant un cadran et une aiguille, sensés mesurer mon niveau de stress par rapport à certaines situations de ma vie.

Mon "auditeur", puisque c'est comme cela que les membres s'appellent apparemment quand ils jouent ce rôle au sein de l'église, m'a alors invité à penser à certaines situations de ma vie qui me posaient des difficultés.

L'aiguille a fini par bouger et montrer soit disant une augmentation de mon stress.

Ce sur quoi s'est appuyé mon auditeur pour me poser alors des questions très personnelles du style : "A quoi pensez-vous exactement ?" ; "Qu'est-ce que ça vous fait de penser à ça ?" ;...

J'ai refusé de répondre et de dévoiler ma vie, bien que l'on me promettait une totale confidentialité : j'étais tout de même resté à l'entrée de l'église avec d'autres personnes qui allaient et venaient, sans compter que je ne connaissais pas mon interlocuteur depuis plus de 5 minutes...

Il m'a alors incité à acheter le fameux livre du fondateur de l'église de Scientologie, Mr feu Ron Hubbard, intulé la Dianétique, sensé m'aider à résoudre mes problèmes.

Je l'ai acheté (16 Euros) non sans avoir posé quelques questions du style : Comment faire si je ne suis pas d'accord avec certains concepts de ce livre ? A qui puis-je poser des questions pour débattre de certaines idées ?...

Réponse : Pas vraiment de débat, chacun étudie pour lui, à son rythme, chacun se fait son idée, et chacun voit les résultats positifs dans sa vie...

En bref, on touche pas aux écrits du Maître... Même si c'est dit sur un ton très amical, ça calme...

On m'a offert un DVD et je suis finalement sorti au bout d'une demi-heure...

Ha oui, j'allais oublier : Il a fallu quand même que je laisse mes coordonnées pour recevoir de la documentation et des propositions de participation à des séminaires. J'ai donc rempli et signé une fiche de renseignements dont j'ai fais barrer une mention indiquant que "je souhaitais être membre de leur association"... On va pas "coucher ensemble" le premier soir tout de même !...

Ma collaboratrice était sortie au bout de quelques minutes se sentant un peu enfermée, et "sentant beaucoup le renfermé" dans sa salle de visionnage du DVD…

J'ai ensuite survolé le livre en lisant attentivement certains passages = 2 heures.

J'ai visionné le DVD = 2 heures de plus.

J'ai été contrarié par plusieurs informations mais en particulier par deux lois de la Scientologie : l'une des lois prétend que toute personne a le droit de critiquer qui il veut (principe de libre expression bien sympathique). En revanche, une autre loi affirme que si l'on est inférieur à Dieu, on ne peut pas remettre en question les lois de la Scientologie (ça c'est déjà moins marrant...).

Légère contradiction pour le moins entre ces deux lois me semble-t-il ?...

Je pense en effet que toute organisation doit donner la possibilité à ses membres de remettre en cause un tant soi peu les croyances et les règles initiales de son chef, quand bien même ce chef s'appellerait Dieu. Sans quoi, cette organisation mérite l'appellation de régime despotique, ou de Secte quand il est question de religion.

De plus, si les lois de la Scientologie sont supérieures à toutes les autres, c'est quand même un peu beaucoup la porte ouverte à toutes les fenêtres, non ?... Car sous prétexte que c'est Dieu qui l'a dit, on peut alors le cas échéant se sentir légitime d'oblitérer allègrement les lois républicaines, si je comprends bien...

A propos, la Scientologie est présentée très officiellement comme une religion fondée par Mr Ron Hubbard dans les années 50, qui allie les principes spirituels de l'Est et les méthodes scientifiques de l'Ouest.

Le livre, la Dianétique qui est vanté en premier lieu par l'église de Scientologie, est sous-titré : la puissance de la pensée sur le corps... Vaste programme s'il en est... D’ailleurs, par la suite, son auteur, Mr Ron Hubbard, a écrit des centaines d'ouvrages et articles pour compléter cette fameuse Dianétique. Autant de supports d’informations et programmes de formations utilisés comme de véritables "Bibles" par l’église de Scientologie.

On notera au passage qu'à ses débuts d'écrivain, Mr Ron Hubbard était auteur de moult ouvrages et scénarii de "science-fiction"... D’après sa bibliographie officielle, il arrivait même à en produire plusieurs par mois. D’écrivain de science-fiction prolixe, à messager de Dieu... Sacré exemple de reconversion "réussie" ce Mr Ron Hubbard…

Mais je ne veux pas être trop partie prenante car, d’après sa biliographie officielle toujours, Mr Ron Hubbard, aurait aussi contribué à guérir beaucoup de personnes souffrant de maladies psychosomatiques… Enfin, d’après sa bibliographie officielle bien sûr, présentée par l’église de Scientologie, qui ne mentionne bizarrement pas de quelle manière son fondateur a terminé ses jours : tantôt sur un bateau, tantôt dans un camping-car, toujours prêt à partir, fuyant la justice et... à moitié fou !

NB : Je névoque ici qu'une partie de la bibliographie "moins officielle" et néanmoins accablante de Mr Ron Hubbard, qui est communiquée par certains détracteurs de la Scientologie - cf. Mr Roger Gonnet, infra.).

Si en lisant cet article, vous détectez tout de même une certaine ironie de ma part concernant la Scientologie, vous n'avez pas tord...

Car après avoir été copieusement abreuvé et un tantinet hypnotisé par le "fabuleux nectar scientologue" (que le livre et le DVD me distillaient en continu depuis plusieurs heures déjà), j'ai ouvert quelque peu les yeux... J'étais peu être alerté par la partie "bon sens paysan" de ma personnalité. Et je me suis dit : "Tiens mon gars, si t'allais voir sur le Net (oui, je vous le confirme, les paysans vont aussi sur le Net de nos jours) pour voir si, par le plus grand des "zazard", il n'y a pas d'autres gars justement, qui disent autre chose sur la "Sciento"..."

Et là je peux vous dire que, pas de problème, je me suis vraiment bien réveillé : suicides, faillites, manipulations mentales, corruptions, escroqueries, exercices illégaux de la médecine, meurtres,... sont quelques uns des "modiques" reproches que j'ai pu lire sur le Net à l'encontre de la Scientologie.

Ces témoignages anti-scientologie m'ont permis de trouver les coordonnées d'un ancien responsable de l'église de Scientologie de Lyon, Mr Roger Gonnet, qui m'a accordé une interview d'une heure sans tarir d'arguments en défaveur de la scientologie, et en défaveur d'autres sectes d'ailleurs, contre lesquelles ils semblent gagner régulièrement des procès.

Il semble être également l'un des principaux contradicteurs de la Scientologie à travers le monde. Il édite plusieurs sites anti-sectes.

Et surtout, il m'a expliqué quelques uns des principaux pièges utilisés par les scientologues, parfois même à leur insu, pour enrôler et maintenir le joug sur de nouveau adeptes.

Pour en savoir plus : marc.vachon@profitable-creativity.com / 04 78 89 94 13

Je vous livre tout de même ma principale conclusion de cette immersion au sein de l'univers scientologue :

La Scientologie me semble être une secte très dangereuse (cf. les accusations gravissimes supra). Cependant, les supports d’informations de la Scientologie paraissent constituer un corpus de connaissances original sur la forme, mais reprenant de nombreux concepts connus sur le fond. Les écrits de Ron Hubbard seraient en fait une synthèse de méthodes scientifiques et de principes religieux multiples et variés, constituant une sorte d’encyclopédie non pas Universalis mais Ron Hubbardienne (du nom du fondateur de la Scientologie), avec un vocabulaire spécial fait de néologisme. Cette sorte d’encyclopédie est vendue progressivement sous la forme de livres, DVD, séminaires,... à des tarifs somptuaires. On peut arriver à un niveau de connaissance bien supérieur en matière de spiritualité et de développement personnel, plus facilement et presque gratuitement, en étudiant de simples ouvrages écrits par différents auteurs, et disponibles en librairie ou au sein de bibliothèques municipales.