La Jeune Chambre Economique de Lyon a-t-elle été une secte ?

Cet article fait écho à l'un de mes articles antérieurs intitulé : "J'ai testé pour vous la Scientologie !". Vous allez peut-être croire que je fais la chasse aux sectes. Peut-être un peu oui... Pourtant ce n'était pas mon intention au départ : c'est une mésaventure fortuite de plus avec cette association plutôt suspecte, appelée la Jeune Chambre Economique de Lyon, qui m'amène aujoud'hui à écrire un nouveau témoignage pour vous éviter de perdre votre énergie, votre temps et votre argent... Juste au cas où l'envie vous prendrai de flirter avec cette pseudo organisation bienfaisante...

J'ai eu une expérience pour le moins douteuse avec La Jeune Chambre Economique de Lyon : association qui prétend être "le mouvement des jeunes citoyens entreprenants"...

Sponsorisée par des grandes entreprises, partenaire de la ville de Lyon, affichant des principes de respects, de transparence, de tolérance, d'humanisme, etc..., la Jeune Chambre Economique paraît être digne de confiance, à priori...

Mais voilà, j'y suis entré et resté pendant neuf mois, en tant qu'observateur et participant au sein d'une commission visant à améliorer le bien-être en entreprise.

Et j'ai constaté progressivement un décalage énorme entre les beaux principes théoriques communiqués pour recruter de nouveaux membres, et la réalité concrète du fonctionnement de cette association.

Grosse déception...

Il faut s'investir, s'engager, passer du temps, de l'argent, donner ses idées, partager ses compétences, utiliser ses relations, bénévolement bien sûr... Il faut se déplacer, participer aux commissions, aux formations, aux différents rendez-vous... On peut être occupé tous les soirs et tous les weeks-ends si l'on a l'envie, et l'argent...

Le but à titre collectif est soi-disant de "faire avancer la citoyenneté dans le monde"… Et le but officieux à titre individuel est d’espérer sortir du statut d'observateur, pour accéder au statut "tant convoité" de membre à part entière, qui récompense tout l'engagement et l'investissement du docile observateur...

En tous cas, si la citoyenneté est la finalité officielle de cette association, le moins que l’on puisse dire c'est que la citoyenneté n'est pas un moyen très usité officieusement par l'association...

En effet, lorsqu’au bout de quelques temps, j'ai exprimé mon désaccord avec certaines pratiques de l’association qui me paraissaient contestables...

Exemples de ces pratiques : le processus de recrutement des membres élitiste et arbitraire, la récupération des idées et des relations financières des participants par les responsables de l’association, la guerre des chefs en interne, le non-respect de la vie privé, les suggestions des participants négligées par les responsables, les engagements non tenus vis-à-vis des partenaires,... Je pourrai détailler à quiconque souhaiterait en savoir plus...

Les responsables de l'association m'ont alors tenu des propos insultants par mails, ils m'ont menacé de procès, ils ont essayé de me faire porter la responsabilité de certaines de leurs propres erreurs informatiques grossières, ils m'ont demandé de cesser immédiatement d'exprimer mes désaccords,...

Malgré mes nombreuses demandes de dialogue, et surtout d’apaisement, je n'ai jamais pu obtenir d'entretien, de discussion par téléphone ou de vive-voix avec les responsables de l'association. Pas de débat possible apparemment autour de mes interrogations qui semblaient donc bien dérangeantes pour certains responsables...

J'ai finalement reçu un coup de téléphone au cours duquel je me suis entendu dire en bref : "je suis chargé de t'annoncer que l’on ne veut plus que tu participes à notre association, c’est tout, on n'a pas d'explication à te donner.".

Et voilà près d'un an de bons et loyaux services balayé d'un coup de fil lapidaire.

Le plus décevant a quand même été de n'avoir aucune nouvelle de la part des personnes avec qui j'ai directement collaboré pendant près d'un an. Je les ai pourtant tous averti par mail de mon départ dans ces circonstances que je trouvais plutôt louches...

Pour quelles raisons mes anciens "collègues" ne m'ont-ils pas recontactés ?... Peurs de représailles, peurs d'être exclus de l'association s'ils manifestaient un rapprochement à mon égard, "endoctrinement" déjà avéré au sein de l'association, ou simple indifférence humaine naturelle,... Je n'ai pas la réponse...

Dans un sens mon exclusion tombait plutôt bien, car je ne me voyais pas rester dans une association qui avait certaines pratiques selon moi assez proche d'une secte.

Et encore, je n’ai vu qu’une toute petite partie du vrai visage de cette Jeune Chambre Economique, puisque je n’y suis resté moins d'un an.

Que se dégage-t-il d’encore plus "nauséabond" dans cette association que l'on ne m'a pas laissé le temps de suffisamment "ressentir" ?…

J'aurais tout de même bien aimé pouvoir dialoguer, avoir des explications, comprendre ce qui se passait dans cette association qui paraissait si séduisante vu de l'extérieur, mais si peu reluisante vu de l'intérieur...

Rentres dans le moule ou vas-t-en !... C'est en gros le discours qu'un membre entend lorsqu'il se permet de remettre en question les pratiques de la Jeune Chambre Economique de Lyon. Un moule qui me semble bien lumineux à l'extérieur et bien obscur à l'intérieur.

Au point de poser cette question à mes lecteurs : La Jeune Chambre Économique de Lyon a-t-elle été une secte ?...

Je suis ouvert aux points de vues de ceux et celles qui auraient eu "mailles à partir" avec cette association.

conseil@marc-vachon.com

marc.vachon@extend-management.com