Je ne reviendrai pas sur les théories des différents scientifiques qui se sont penchés sur la question de la motivation.

Je vais vous faire mon résumé et je reste à votre service pour vous en dire plus par mail, téléphone ou face à face…

I. Le concept de motivation contient deux catégories de notions :

1ère catégorie : la motivation signifiant « les buts à atteindre » :

On y retrouve les notions de : retour sur investissement, profit, objectif, intention, envie, volonté, désir, souhaits…

2ème catégorie : la motivation signifiant « les moyens d’atteindre les buts » :

On y retrouve les notions de : plans, processus, règles, sous-objectifs, objectifs intermédiaires, ressources, investissements,…

Ces deux catégories constituent une première segmentation de la motivation, selon le critère de fin/moyen.

II. Je propose également une deuxième segmentation de la motivation, selon le critère de la stabilité/instabilité.

Il y a alors dans ce cas trois catégories de motivations, du « relativement » plus stable au « relativement » moins stable, du moins facile à changer au plus facile à changer, du moins facile à contrarier au plus facile à contrarier :

1) la motivation liée à l'ADN, aux gènes...

2) la motivation liée à l'histoire, à la culture,...

3) la motivation liée à la situation, au présent, à l'entourage matériel et humain immédiat,...

III. Il y a selon moi une troisième segmentation de la motivation, selon le "facteur transformant de bascule".

Il y a selon moi quatre facteur de bascule permettant à la transformation de la motivation :

1) le facteur "volonté" (consciente)

2) le facteur "désir" (inconscient)

3) le facteur "dissonance" (pré-conscient)

4) le facteur "nécessité" (ressentie comme important par le sujet)

5) le facteur "légal" ou "moral" (ressentie comme important par le sujet)

6) le facteur "social" (ressentie comme important par le sujet)

Les trois premiers facteurs sont d'ordre psychologique. Les autres sont d'ordre environnemental.

Vous constaterez des croisements entre ces trois segmentations (I. II. III.) de la motivation.

Il en découle quelques grands principes qui régissent, selon moi, la motivation en entreprise :

- Connaître ses motivations permet de savoir où l'on va, où l'on veut aller, où l'on peut aller, avec quels bagages et quelles ressources pour s'en sortir...

- Sans motivation, il ne se passe rien, pas grand chose ou, en tous cas, pas longtemps…

- La motivation rend compétent : plus on est motivé par un travail, plus on devient rapidement performant pour le réaliser…

- Les motivations sont multiples, variées, conscientes, inconscientes, stables ou instables, compatibles ou contradictoires, priorisées ou non, changeantes ou non, entre les personnes certes, mais aussi pour une seule et même personne…

- Le responsable d'une équipe doit savoir répartir convenablement son temps entre la "révélation" et la "satisfaction" des motivations...

- Révéler la motivation ne veut pas dire créer la motivation : La motivation ne peut être que révélée (réveillée) si elle pré-existe déjà à l'état latent.

- Le responsable d'une équipe doit "mettre en mesure" la motivation : planifier, régler, communiquer pour révéler et satisfaire la motivation...

- Le responsable n'est que partiellement "responsable" de la motivation de l'équipe (environ 1/3) : chaque individu et le reste de l'environnement dans lequel chacun vit ou a vécu est responsable des deux autres tiers de la motivation.

- Pour affiner la responsabilité de la motivation d'un individu, il suffit souvent de comptabiliser tout le temps qu'il passe avec d'autres personnes dans un environnement donné, car la motivation est "proportionnellement contaminante" au temps de fréquentation d'autrui...

Alors comment faire pour se motiver ou motiver son équipe face à ce qui semble être "une usine à gaz motivationelle" ?…

consultant@marc-vachon.com

(33) (0)4 78 89 94 13