Selon Wood et al. (2009, résumé, tdr) : « la répétition d’auto-affirmations positives peuvent bénéficier à certaines personnes, mais ont un effet contre-productif précisément pour les personnes qui en ont le plus besoin. ».

Selon Witkowski (2010, tdr) qui a étudié une trentaine d’études sur les effets de la Programmation neuro-linguistique : « Sur 33 études (…), 18,2% montrent des résultats favorables aux principes de la PNL (;) 54,5% des études montrent des résultats défavorables à la PNL (;) 27,3% donnent des résultats incertains (ni favorable, ni défavorable). L’analyse qualitative indique le plus gros poids des études défavorables à la PNL et leur plus grande valeur méthodologique, par rapport aux études favorables. Les résultats contredisent la promesse de fondements empiriques de la PNL. ». En résumé selon Witkowski : plus de 80% des études montrent des résultats défavorables ou incertains aux principes de la PNL ; moins de 20% des études montrent des résultats favorables aux principes de la PNL. Et encore, ces résultats favorables doivent être minimisés, car la méthodologie de leurs études a moins de valeur que les études montrant des résultats favorables, toujours selon Witkowski (ibid.).

MARC VACHON, CONSULTANT-CHERCHEUR EN MANAGEMENT