Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas aller dans le sens du vent. Je vais plutôt nager à contre-courant de cette "eau de boudin bleue" qui déborde de la coupe du monde de football en Afrique du Sud…